Episode 4.png

Alix cueillait des champignons d’une espèce inconnue. Elle avait été intriguée par ces champignons phosphorescents qui poussaient sur une route fréquentée. Soudain, une voiture qui sortait de nulle part faillit la percuter et illumina Alix de ses phares. Juste avant d’être percutée, Alix se retrouva sur le bord de la route.
Le lendemain, elle se rendit à l’école en vélo en passant par le lieu de l’accident qui lui avait presque coûté la vie. Sur la route, les champignons avaient disparu, il n’en restait aucune trace. Elle eut une vague impression de déjà-vu.


En allant chercher ses livres, elle ouvrit son casier qui était éclairé par de la matière phosphorescente qu’elle reconnaissait sans pouvoir la nommer. Elle se demanda si son surligneur n’avait pas fui. Mais la matière phosphorescente était moussue et non liquide comme de l’encre. La sonnerie retentit et mit fin à ses réflexions.
Alix se rendit à son cours de chimie où elle excellait, décidée à trouver la composition de cette matière mystérieuse. Elle avait prélevé un échantillon, qu’elle posa sur une lamelle de verre et le mit sous la visée du microscope.
Quel fut son étonnement de voir que la matière était passée à travers la lamelle et se frayait un chemin sur le microscope.
Elle eut peur qu’on découvre qu’elle avait abimé du matériel et s’empressa de nettoyer le plus vite possible. À peine avait-elle touché la mousse que celle-ci s’infiltra dans sa peau et toute trace de cette mousse disparut comme par magie du microscope.

Frappée d’un doute, elle demanda à sortir du cours pour aller vérifier son casier. Elle le trouva vidé de toute trace de la matière phosphorescente. Et tout ce que cette matière avait touché avait aussi disparu.
Après cette journée particulièrement perturbante, Alix rentra chez elle et s’engagea machinalement dans l’ascenseur. Deux étages plus haut, l’ascenseur s’arrêta brusquement. Étant claustrophobe, cet incident provoqua une panique démesurée. Alix était piégée.
En une fraction de seconde, Alix se retrouva chez elle.
Elle eut un déclic.
Elle réalisa que tous ces incidents étranges étaient peut-être connectés. Maintenant, elle en était certaine, ces événements n’étaient pas des hallucinations. Que lui arrivait-il ?

Soudain, quelqu’un toqua à la porte et la sortit de ses pensées. Elle se dépêcha d’aller ouvrir. Un inconnu se tenait dans l’encadrement.
"Qui êtes-vous ?
- Et toi ? Sais-tu qui tu es devenue ?"
Elle ne sut que dire.
"C’est étrange, hier tu as disparu alors que j’allais t’écraser. Ces champignons que tu cueillais t’ont transmis un don."
Elle comprit.  Elle avait le don de la téléportation.
"Ce don est une grande responsabilité. Fais-en bon usage", dit-il.
Mais peut-être n’avaient-il pas la même notion de l’expression « bon usage ».

Écrit par Elia et Joseph